Restaurant de l’hôtel Europe, Zinal

Depuis bientôt 6 ans que nous venons à Zinal, nous connaissions évidemment ce restaurant où nous avons mangé 2 ou 3 fois. Ce n’était pas terrible.

Ce soir-là, on avait envie d’une pizza. Donc, direction l’hôtel Europe, où nous apprenons le changement de patron depuis déjà 2 ans…

En entrant, on voit bien qu’il y a du nouveau avec un serveur souriant qui nous accueille à bras ouverts! A l’italienne!

Nous sommes malheureusement placés à une petite table pour deux, à côté d’un groupe d’environ 30 personnes qui partagent apparemment un apéritif de bienvenue et qui sont manifestement heureux d’être là! Ça jaquete de tous les côtés!

Bon, on parle plus fort et on commande nos pizzas, avec un petite salade verte avec une bonne sauce,

europesalade

une « Vesuvio » (on n’a pas compris le nom, ça n’a pas le piquant d’un volcan!)

europevesuvio

et une « Quatre-Saisons », très bonnes et pâte bien croustillante.

europequatresaisons

Le patron, au demeurant très sympa, passe à côté de nous avec des petits plats apéritifs pour le fameux groupe bruyant et en voyant que nous lorgnons dessus, nous en donne deux : petit cocktail de crevettes avec guacamole, très frais et qui passe bien.

europeguacamole

La salle du café est jolie et la déco plairait certainement à Christine.

europesalle

europedeco

Côté carte, beaucoup de plats différents tels que plusieurs fondues au fromage, la fondue vigneronne au boeuf et au cerf, des risottos et des pâtes, des pizzas, des viandes dont le tartare de boeuf et pour les poissons, les fameux filets de perches, sauce tartare.

Comme je ne pouvais pas faire un article avec ces seuls éléments, nous y sommes retournés pour essayer autre chose.

L’accueil et le service sont toujours au top. Par contre, le fish and chips n’est pas terrible avec du cabillaud quand même un peu sec et une sauce chili chinoise pas très appropriée avec ce plat. Après l’avoir goûté à Brighton, on devient exigeant!

europefishandchips

Pour le dessert, petite crème brûlée au café et au Kahlua, bien appréciée par Alex.

europecremebrulee

 

Le grain de sel :

Ben on y retournera pour être une fois de plus bien accueillis et pour peut-être essayer le tartare de boeuf! Ou quand on aura encore envie d’une pizza.

 

Le Besso, Zinal

Nous avons regretté la fermeture de ce restaurant. Nous y mangions vraiment bien. Heureusement pour nous, il a réouvert à Noël.

Nous nous sommes donc empressés d’aller tester la nouvelle carte et la nouvelle cuisine. Nous n’avons pas été déçus.

La déco a quelque peu changé. On aime ou pas!

bessodeco

La salle est jolie et agréable.

bessodeco2

On nous propose toujours la potence, dés de filet de boeuf « plantés » sur la potence, flambés au cognac, et servie avec du blé Ebly et des sauces mayonnaise. Toujours une bonne viande.

bessopotence

L’hamburger aussi est toujours à la carte et bien qu’un peu différent, il est toujours savoureux.

bessoburger

Pour les nouveautés, nous avons goûté le brochet et écrevisses en pâte feuilletée, petits légumes, sauce crème, très bon mais un peu écoeurant sur la fin,

bessobrochet

la fraîcheur de légumes du moment, nem de canard confit et yuzu, saveurs asiatiques,

bessonem

le risotto aux cèpes de Bourgogne, bien crémeux et onctueux, le saumon d’Ecosse, frais et fumé en tartare, avocat, crevettes et tomates confites, bon équilibre des goûts,

bessotartaresaumon

l’entrecôte café de Paris, proposés en trois tailles (de 150g à 300g), avec salade de saison (malheureusement recouverte d’oignons frits!),

bessosalade

et frites allumettes (pas vraiment allumettes), mais la viande et la sauce sont bonnes.

bessofrites

bessoentrecote

Et j’ai pu changer les frites contre une délicieuse mousseline de carottes.

bessocarottes

A part toutes ces bonnes choses, on trouve aussi le pigeon, cuisses farcies et suprêmes snackés, jus au dattes, le lapin en râble, farci au marrons et pleurotes et à manger à toutes heures, la salaison d’Anniviers, viande séchée, lard sec, saucisse, jambon cru et fromages.

Côté desserts, la crème brûlée vanille ou fève tonka, les framboises et amandes en moelleux, l’ananas rôti, caramel beurre salé et glace coco ou le café gourmand où la crème, le moelleux, la glace maison et le croustillant de poire sont servis en plus petit.

bessocafegourmand

Nous avons retrouvé avec plaisir le serveur qui est resté à son poste. Nous sommes merveilleusement bien servis par du personnel très professionnel.

 

Le grain de sel :

La vue n’a pas changé! Toujours aussi magnifique!

Besso
Besso

 

 

 

Bar E Vox, Zinal

Lumière tamisée et musique « jazzy » pour ce bar à vin/après-ski à l’ambiance feutrée. Pas besoin quand même d’aller skier pour y prendre un verre!

barevoxbar

Petit salon cosy et intime pour se détendre.

barevoxsalon

Son nom évoque les systèmes de sécurité pour les avalanches.

barevoxbarryvox

La déco est tournée vers la montagne, évidemment,

barevoxair

et certains éléments viennent de la cabane de Tracuit, entièrement rénovée en 2013.

barevoxvolet

Pour boire un petit verre de spritz, accompagné de sa planchette Tracuit (justement!), saucisses d’Anniviers, lard fumé et pain de seigle,

barevoxspritz

barevoxviande

barevoxsaucisses

ou alors une bière, une liqueur ou un vin chaud, avec une tomme, des rebibes ou une planchette de viande séchée et jambon.

Service hyper sympa et attentionné.

 

Le grain de sel :

Bel endroit pour passer un bon moment et pour se réchauffer des hivers rigoureux.

 

 

Restaurant Le Tsalé, Les Paccots

Vous devez prendre un peu de poids? Ce restaurant de montagne est fait pour vous.

Endroit typique pour touristes

tsalesalle

tsalecloches

ou amateurs de crème et de fromage, le Tsalé propose des plats pour résister au frimas de l’hiver.

Croûtes au fromage, soupe de chalet, fondues au fromage, macaroni à la crème, croûte aux champignons, mais aussi planchette de charcuterie, jambon de la borne et portion de fromage, voilà de quoi tenir pendant la saison froide!

Et pour digérer tout ça, quoi de mieux que des meringues à la crème baquet (épaisse) ou chantilly, des petits fruits ou tartes maison toujours à la crème et en ce mois de novembre, des vermicelles… à la crème.

tsalemeringue

Nous y allons en principe pour manger une soupe de chalet, composée de plusieurs légumes (carottes, poireaux, pommes de terre, céleri-rave), de gruyère, de cornettes et de crème. C’est chaud et c’est bon!

tsalesoupe

En été, une jolie terrasse est installée devant le restaurant. Outre les plats déjà cités, on nous propose aussi quelques plats plus légers comme des salades ou des assiettes de sérac.

Le service en général souriant et rapide devient plus « nerveux » quand c’est plein, ce qui est souvent le cas.

Le grain de sel :

La buvette d’alpage de Saletta, toujours aux Paccots, mais plus haut, est tenue par la même famille et propose le même genre de plat, mais en pleine nature à côté des vaches.

La Vache Gourmande, Briey, Chalais

Les publicités sur les sets de table, ça sert quand même à quelque chose. Après l’Armailli à Clarens, c’est le deuxième restaurant qu’on teste grâce à ce support publicitaire.

Ce restaurant se trouve en-dessus de Sierre quand on monte à Vercorin. Depuis Zinal, en passant par Grimentz, c’est à environ une demi-heure si vous conduisez comme mon mari, en vous faisant plaisir… Sinon c’est plus long.

De l’extérieur, c’est tout mignon et on imagine qu’en été, la terrasse doit être très sympa.

vachegourmandefenetre

vachegourmandevache

L’intérieur est aussi biquet avec évidemment des vaches un peu partout.

vachegourmandesalle

Très bon accueil et bon service. Ici, pas d’hommes pour faire la cuisine ou servir. Que des femmes! C’est assez rare pour être souligné.

La carte nous propose en entrée des os à moëlle, des escargots, une crème brûlée salée et du foie gras maison.

En plat,  des tripes gratinées, une entrecôte beurre maison, une fondue au fromage et des fondues de viande (Bacchus, chinoise, anniviarde).

Ici, on pense aussi aux végétariens avec une omelette et sa salade ou des pâtes sauce du jour.

Pour les desserts, crème brûlée (sucrée…), coulant au chocolat, panna cotta et café gourmand.

A part la carte, il y a aussi les suggestions de saison comme la crème de courge, le boudin avec sa compote de pomme et sa purée, les rognons de veau, sauce moutarde, ou les moules marinières ou à la crème.

Le choix du jour : entrecôte beurre maison. La viande est un peu dure (la vache gourmande a beaucoup gambadé pour brouter!) et le beurre maison ressemble furieusement à un beurre industriel.

vachegourmandeentrecote

Les moules à la crème, magnifiquement préparées, mais un peu salées.

vachegourmandemoules

Les frites (maison!) sont certainement le meilleur « plat » du repas.

vachegourmandefrites

Mon mari le gourmand prend le café gourmand… pour le dessert. Un bon équilibre entre fruits (compote de pomme, abricot à l’eau-de-vie) et le chocolat (brownie, fondant).

vachegourmandedessert

Le service des plats est un peu long.

Le grain de sel :

Si l’occasion se présente, nous irons tester la terrasse l’été prochain.