Au Gourmand, Restaurant Barbecue coréen, Lausanne

En entrant dans ce petit restaurant, on est tout de suite dans l’ambiance : ça sent déjà le barbecue, bien que, à cette heure-là, aucune viande ne grille! L’odeur doit être tenace. Mais ce n’est pas désagréable, loin de là.

La salle est assez simple, mais néanmoins sympa. Ça change des endroits plus « branchés » et à la déco étudiée.

barbecuecoreensalle

barbecuecoreensalle2

Le restaurant, sans être bondé, se remplit bien au fur et à mesure de la soirée. En général, c’est bon signe! (je dis bien, en général!).

Qui dit barbecue, dit grillades. Et le grill se trouve au milieu de la table, surmonté de sa petite cheminée. La demoiselle qui fait le service, au demeurant gentille et souriante, l’enclenche dès la commande prise (pour autant qu’on choisisse le barbecue, évidemment!).

barbecuecoreengrill

Pour débuter, je vous citerai, parmi la quinzaine de plats proposés, la tempura de crevettes, les brochettes de poulet teriyaki, la crêpe aux légumes et le gâteau de riz sauté à la sauce piquante.

A part le barbecue, il y a bien sûr d’autres propositions comme les bibimbaps (aux légumes, au boeuf, au poulet et au porc). Ce plat se compose de riz nappé de viande assaisonnée, de légumes (dont le champignon enoki), d’un oeuf au plat (qu’on perce pour que le jaune s’écoule sur le riz) et d’algues sèches qui s’humidifient dans le plat. La version aux légumes est (est-ce utile de le préciser?) sans viande.

On peut aussi choisir une fondue servie avec de la viande de poulet, de porc et de boeuf, des crevettes, des fruits de mer, un assortiment de légumes et du riz nature.

Quelques plats servis sur assiette comme le saumon grillé, sauce soja, le poulpe ou le poulet mariné à la sauce piquante, les crevettes sautées au poivre vert, le boeuf sauté à l’oignon, ainsi que des plats au fromage comme le gâteau de riz, le poulet pané ou les travers de porc.

Pour les mordus de soupes, le doenjan jjigae, spécialité coréenne faite de pâte de soja fermentée, et de fruits de mer ou de viande à choix.

Pour les barbecues proprement dits, vous avez le choix entre de la poitrine de porc nature, de la poitrine de veau marinée, du boeuf, du poulet, du porc et de l’agneau nature ou marinés, de la langue de boeuf, des filets de perches…, des crevettes, de la queue de homard, des fruits de mer ou un assortiment de légumes. Ou si vous avez vraiment faim, un peu de tout…!

Bien sûr, des desserts sont là pour clore le festin : divers mochis (à base de riz gluant) nature et haricot rouge, ou sésame noir ou thé vert, des fraises caramélisées, ainsi que glaces et sorbets.

Le repas commence avec les galettes de pommes de terre et boeuf, crousti-fondantes,

barbecuecoreenbeignets

et les raviolis grillés (c’est toujours bon!).

barbecuecoreenravioli

Ensuite, le barbecue de boeuf et de porc marinés, tranches de viandes très fines et très goûteuses.

barbecuecoreenviande

Pour ma part, je me suis laissée tenter par un bibimbap au poulet. Il manquait juste un peu de sel (bon, pour une chèvre comme moi…). C’était super bon et super caliente! Attention à ceux qui ne supportent pas le piment!

barbecuecoreenbibimbop

Tout ça à déguster avec du kimchi (mets traditionnel fait de piments et de légumes fermentés) de chou et de radis blanc et d’une salade d’algues, ainsi qu’avec des sauces, dont une a un petit goût de sauce hoisin.

barbecuecoreenkimchi

barbecuecoreensauces

Et pour changer des pommes ou bananes caramélisées, des fraises… (sympa, aussi).

barbecuecoreenfraises

Le dépaysement est total et d’après une source sûre, c’est bon comme là-bas, dis!

Le grain de sel :

Goûtez (avec modération!…) le saké froid ! Il paraît que c’est bon pour la digestion…!

barbecuecoreensake

Et merci à Romain qui nous a fait découvrir d’autres saveurs! Encore un bel endroit où passer un bon moment!

Restaurant-pizzeria de l’Aigle, Villeneuve

Il y a déjà des années, nous allions de temps en temps dans ce restaurant réputé pour son entrecôte Café de Paris. Puis il a fermé. Dommage!

Et là, comme nous déambulions dans les rues de Villeneuve à la recherche d’un bon petit endroit où assouvir notre faim, nous avons à nouveau franchi l’entrée de ce très joli restaurant, désormais italien.

Et nous avons bien fait! Tout était parfait! De la déco, à l’accueil, le service, l’ambiance et le niveau de la cuisine, rien à redire, sinon du bien.

aiglesalle

aigledeco
Déco de Pâques

A la carte, pour commencer, une tomate-mozzarella (de buffle, sic!), un melon-jambon de Parme, un carpaccio de boeuf, une assiette Santa-Lucia composée de tomate, mozzarella de buffle (sic!), aubergines et courgettes grillées.

Côté viandes, le paillard de veau grillé, la piccata de veau à la milanaise, le cordon-bleu de veau au gorgonzola, mais aussi le tartare de boeuf ou le burger de boeuf maison.

Côté poissons, les filets de rouget au safran, la poilée (sic!) de filets de perche (sauce tartare maison), les filets de féra frais du Léman (beurre meunière) ou les gambas à la provençale.

La carte est évidemment aussi composée de plats typiquement italiens, avec un bon choix de pâtes (tagliatelle de l’Aigle (bolets et jambon de Parme), tagliatelle du chef (gambas, courgettes, citron, crème), ravioli au brochet du Léman, ainsi que des pâtes aux sauces traditionnelles, un bon choix de pizzas et un bon choix de risottos.

En plus, quelques mets de brasserie comme les pieds de porc au Madère,  l’émincé de rognons de veau, sauce crème, le ris de veau aux bolets et les filets mignons de porc aux morilles. Plus, en cette saison, la salade de dent-de-lion habituelle, ainsi que la salade de dent-de-lion de l’Aigle au boudin blanc et oeuf poché!

On a penché pour la dégustation d’un risotto aux fruits de mer (bien fournis),

aiglerisotto

les penne aglio, olio et peperoncino,

aiglepenne

les pieds de porc au madère, avec röstis (ça c’est suisse!),

aiglepiedporc

et la piccata milanaise, avec tagliatelle et sauce tomate.

aiglepiccata

Alors, comme je l’ai dit ci-dessus, tout était parfait!

Ça devrait être comme ça dans tous les restaurants, il me semble!

Le grain de sel :

Je crois bien qu’on a encore trouvé un endroit si on veut une valeur sûre! A surveiller!

 

 

 

 

Restaurant le Sauvage, Semsales

C’est « l’autre restaurant » du village de Semsales, avec l’Hôtel-de-Ville. Il est situé non loin de la fameuse laiterie qui fait un excellent mélange pour fondue et une tomme magnifique (petite pub en passant!).

Pour notre première visite, nous avons mangé au café à la déco typique d’un restaurant de campagne.

sauvagebar

Pour se sustenter, il y a déjà des menus du jour, bien sûr. Ce jour-là, piccata milanaise, roastbeef ou hamburger.

A la carte, quelques entrées traditionnelles comme la burrata, tomates et jambon de Parme, le tartare de boeuf, la salade de chèvre chaud ou le cocktail de crevettes.

Plusieurs propositions de viande comme l’entrecôte de boeuf, avec sauce café de Paris, poivre ou morilles, le filet mignon de pata negra, sauce au poivre, les médaillons de cheval, toujours avec une sauce au choix ou encore la fondue chinoise (boeuf, cheval, poulet).

Evidemment des choix de plats au fromage comme la fondue moitié-moitié ou tout vacherin et 3 sortes de croûtes au fromage.

Pour les amateurs de poissons et crustacés, les filets de perches, sauce tartare, très bien cuits et très bonne sauce,

sauvageperches

servis avec une bonne petite salade,

sauvagesalade

ou le sauté de gambas à l’ail et persil.

Trois propositions de pâtes : tortellini aux morilles (ma foi, très goûteux),

sauvagepates

spaghetti carbonara et penne aux crevettes et langoustines.

En plus de tout ça, quelques suggestions sur ardoise : foie gras et bolets poêlés, rack d’agneau de Semsales aux herbes ou encore la côte de boeuf et sauté de bolets.

sauvagecafe

Du côté du service, rien à redire : c’est sympa et convivial.

Pour l’été, on peut manger sur la mignonne terrasse (quand ce sera le moment, bien sûr!).

sauvageterrasse

Le grain de sel :

On y retournera un soir pour manger dans une des deux salles de restaurant qu’on a vues en passant!

 

Restaurant Le Raisin, Les Cullayes

Ce restaurant est un peu atypique avec ses différentes salles à manger plus ou moins grandes et avec sa déco un peu vieillotte et en même temps douillette. On s’y sent bien et on y mange bien!

leraisinsalle

leraisincafe

leraisindeco

Vaste choix à la carte, je ne les citerai pas tous, on serait encore là demain!

En entrée, par exemple, les classiques escargots au beurre maison (avec une petite annotation pour parler de ce plat : « l’animal le plus lent de la carte. Compter une dizaine de minutes pour le voir poindre ». Humour quand tu nous tiens!), le feuilleté aux champignons ou l’assiette de viande froide assortie.

En plat, et plus précisément en poissons, les filets de sandre à la crème de ciboulette, les joues de cabillaud au curry ou les grosses crevettes flambées.

Côté viande, bien sûr les classiques comme le filet de boeuf ou le chateaubriand et ses trois sauces, moins commun, la marmite de veau au curry indien (servie des deux personnes), la marmite de pot-au-feu ou le jambon de campagne sauce morilles et cornes d’abondance.

Il y a aussi des plats en principe préparés devant les clients, comme le pavé de boeuf Voronoff (qu’on a commandé, mais qui a été préparé ce jour-là à l’autre bout de la salle… donc pas de spectacle pour nous!),

leraisinvoronoff

les rognons de veau à la parisienne, les grosses crevettes au poivre vert et l’entrecôte de boeuf au poivre de Sichuan.

Egalement, tout un choix de fondues de viande : vigneronne, « fin de mois » (à la dinde…), fitness, bourguignonne, bressane, exotique. Et même une fondue au fromage. Vient s’ajouter à tout ça la fondue Pêcheresse, faite de divers poissons et de gambas.

La carte des desserts est aussi impressionnante, avec les inévitables coupes glacées, certaines bien arrosées, mais aussi des coupes de fruits de saison, une meringue glacée ou Chantilly, une crème brûlée ou des profiteroles au chocolat.

Ce que nous avons dégusté à part le Voronoff précédemment cité :

le cappuccino aux morilles et aux cornes d’abondance,

leraisincappuccino

la fricassée aux deux chanterelles et aux crevettes,

leraisinfricassee

la cassolette de Saint-Jacques à la crème safranée,

leraisinstjacques

le filet de saumon sauce à l’écrevisse.

leraisinsaumon

Un beau choix de salades précède chaque plat servi.

leraisinsalades

Que dire de tout ça, si ce n’est que tout, je dis bien tout, était excellent. On peut peut-être éventuellement dire, si on veut ergoter, que la cuisson de la viande, demandée saignante, a été servie bleue. Et que certains n’aiment pas manger le saumon encore un peu cru à l’intérieur.

Parlons du service maintenant. Question personnel, rien à redire, c’est professionnel et sympa. Par contre, les deux patrons pourraient se montrer un peu souriants. On n’a pas vu leurs dents de la soirée!

Le grain de sel :

Pour couronner le tout, nous étions invités par Dannick et Daniel ! Merci encore pour cette belle (et bonne!) soirée!

 

Restaurant de la Frasse, Châtel-St-Denis

Situé dans les hauteurs de Châtel-St-Denis, sur une des routes qui mènent aux Paccots, ce restaurant propose surtout de la viande, sous forme de fondues ou sur le caillou (comme ils appellent ça!).

Fondues chinoise, japonaise, bourguignonne, bressane (sur réservation) et sur la pierre, boeuf, cheval, cerf, trio de viandes (boeuf, cheval, agneau).

A côté de ça, les cuisses de grenouilles, le steak tartare, la fondue au fromage, le jambon à l’os, la croûte aux champignons, les tripes à la mode la Frasse.

Un buffet de salades est normalement dressé dans la salle, mais ce dimanche soir-là, vu les quatre personnes venues manger, il n’était pas préparé.

La salle à manger est assez jolie avec encore les décorations des fêtes de fin d’année. Un laser a été installé à l’extérieur et envoie des petits points bleus et rouges dans les arbres, sur la terrasse et même à l’intérieur. C’est mignon!

frassessalle

Au menu du soir, le tartare de boeuf, au goût un peu sucré (peut-être trop de sauce worcestershire), donc pas terrible,

frassestartare

et le steak de boeuf sur le caillou, bonne viande bien épaisse, les frites, pas faites maison, ne sont pas exceptionnelles, petite brochette de légumes sympa. Peut-être un manque de sauces différentes pour ce type de plat.

frassesardoise

On a quand même eu droit à la salade mêlée, servie sur assiette. La sauce est bonne.

frassessalade

La patronne, par ailleurs très sympa, a été désolée d’apprendre que son tartare n’était pas au goût d’Alex et du coup, a offert le dessert, une glace vanille aux raisins à la lie.

frassesglace

Bon là, j’ai tardé pour prendre la photo. Ça a un peu fondu!

D’après certains sites, les cuisses de grenouilles sont excellentes. Vu que j’en raffole, il y aura certainement une autre visite dans ce restaurant!

Le grain de sel :

Et une autre visite pour la fondue bourguignonne!