La Terrasse, Lutry

Restaurant situé sur le port de Lutry, la Terrasse doit son nom à son concept : c’est vraiment une terrasse ouverte de Pâques à mi-octobre et seulement en cas de beau temps.

La décoration est celle d’un lieu de vacances avec des fleurs, des arbres, des tables installées sur des « galets ». L’équipe du restaurant est jeune, vive et enthousiaste.

On peut y boire l’apéro et/ou déguster un de leurs mets de saison : nombreuses salades (tomates et oignons, écrevisses et avocat, poulpe et balsamique, salade de chèvre chaud ou de féta), un steak sur salade, une lasagne d’aubergines, des merguez avec pommes rissolées, un carpaccio de boeuf et même une fondue moitié-moitié.

A côté de ça, une carte de pizzas, proposées même sans gluten.

Goûté ce jour-là, l’houmous et pain libanais,

terrassehoumous

le carpaccio de boeuf à l’italienne, très bonne viande, bien coupée,

terrassecarpaccio

et l’antipasti « La Terrasse », à commander plutôt pour deux (on n’est pas avertis que c’est immense!).

terrasseantipasti

Nous étions installés près de la cuisine,

terrassecuisine

et toutes les 30 secondes, on entend le cuisinier crier « SERVICE!!!« . On a presque envie de lui acheter une clochette!

 

Le grain de sel :

Là aussi il faut réserver!

 

L’Edelweiss, Vidy

Un air de vacances flotte autour de ce restaurant situé au port de Vidy. Pris d’assaut pendant les beaux jours, cet endroit est magnifique (pour ceux qui ne sont pas démophobes!).

edelweissvue

Le concept de l’Edelweiss est de servir des plats, pour la plupart issus de recettes suisses, faits avec des produits suisses. Par exemple, l’émincé de veau à la zürichoise, les croûtes aux fromages, les différentes fondues au fromage, les beignets de fromage façon Malakoff, la tomme panée et poêlée, l’ardoise de viande séchée valaisanne, la saucisse à rôtir, le risotto tessinois, fait avec du riz suisse (eh! oui!) et du poisson.

Côté salades, il y a la salade Heidi (bien de chez nous, quelque part dans les Grisons!) au poulet (peut-être la version suisse de la salade César!), la salade Edelweiss au fromage de brebis et miel.

Côté viandes, nous avons le choix entre l’Edelweiss burger (bon, ça, ça vient plutôt de nos voisins…), le tartare de boeuf, fait avec de la viande du Val d’Hérens, l’entrecôte de Peney-le-Jorat, entre autres.

Côté desserts, la traditionnelle meringue à la crème, les deux mousses au Toblerone, le tiramisu…, les cupcakes de Fanny… (ils viennent d’où ceux-là?).

Pour la dégustation du jour, avec l’apéro, la renommée assiette valaisanne,

edelweissplanchette

en plats, les filets de féra poêlés, un peu secs et fades,

edelweissfera

le fameux burger Edelweiss (viande suisse, fromage de Bagnes), pommes country,

edelweissburger

les tagliatelles aux morilles, bonne sauce, mais un peu écoeurante avant d’arriver à la fin,

edelweissmorilles

et les tagliatelles au jambon cru et fromage (façon carbonara), très goûteuses.

edelweisscarbonara

Parlons maintenant de l’ambiance et du service. C’est vrai qu’on se sent bien sur cette terrasse. Les deux serveuses sont super gentilles, efficaces et souriantes. Par contre, la terrasse est grande et deux personnes ne suffisent pas, tout comme en cuisine, où je pense qu’ils ne sont aussi que deux. Donc, de l’attente…

Le grain de sel :

C’est la quatrième fois que nous y allons. Le niveau de cuisine est généralement élevé et toujours un service des plus sympas.

 

 

Soupe à l’orge

soupealorge

Pour 4 personnes :

  • 1 oignon haché
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 100 g de lardons
  • 1 poireau coupé en brunoise
  • 2 branches de céleri coupées en morceaux
  • 2 carottes coupées en dés
  • 2 pommes de terre coupées en dés
  • 2 feuilles de laurier
  • 100 g d’orge perlé
  • 2-3 cubes de bouillon
  • 1 dl de crème
  • persil haché ou ciboulette ciselée
  • 1 noix de beurre

Faire suer l’oignon et l’ail dans une casserole dans le beurre. Ajouter les lardons et faire revenir. Ensuite, ajouter le poireau, le céleri, les carottes, les pommes de terre, le laurier et étuver un moment. Ajouter l’orge et mouiller avec 2 litres d’eau, ajouter le bouillon et porter à ébullition en remuant. Laisser mijoter pendant 1h.30.

Ajouter la crème et le persil ou la ciboulette.

Le grain de sel :

Si vous êtes adepte du chou, frisé ou blanc, n’hésitez pas!

 

Emincé de veau à la zürichoise

Pour 4 personnes :

  • 600-800 g d’émincé de veau (carnivore ou pas, ça dépend…)
  • 1 petit oignon
  • 1 dl vin blanc
  • 2 c. à soupe de sauce de rôti liée Knorr
  • 5 dl de crème entière
  • 1 bte de champignons de Paris émincés
  • aromat, poivre
  • huile

Eponger la viande pour qu’elle rôtisse bien. Hacher l’oignon (pas trop fin quand même). Faire chauffer 1 c. à soupe d’huile dans une poêle. Faire rissoler la viande par portions (ne pas en mettre trop en même temps, sinon elle bouillit au lieu de rôtir). La laisser un moment de côté dans un plat.

Ajouter un peu d’huile pour faire blondir l’oignon. Déglacer au vin blanc et laisser réduire. Verser un peu d’eau, faire bouillir et ajouter la sauce liée. Bien mélanger pour qu’il n’y ait pas de grumeaux. Ajouter la crème et laisser épaissir jusqu’à la consistance désirée (plus ou moins liquide). Ajouter les champignons pour les chauffer. Poivrer, assaisonner d’aromat.

Juste avant de servir, remettre la viande dans la poêle le temps qu’elle soit chaude.

Servir avec un rösti maison ou pas… et une bonne salade verte.

Le grain de sel :

Si vous aimez, vous pouvez ajouter une giclée de jus de citron et/ou un peu de persil haché.

Vous pouvez aussi acheter des champignons de Paris frais, qu’il faudra cuire à part pour faire évaporer l’eau de végétation.