lesembruns

Les Embruns, St-Martin-de-Ré, France

Voilà le coup de coeur de nos vacances sur cette merveilleuse île de Ré!

Situé près du port de St-Martin-de-Ré, dans une petite rue, ce restaurant arbore une jolie façade avec une terrasse toute chouquette. Des ardoises de menus nous accueillent dès l’entrée.

A notre arrivée, c’est déjà un régal pour les yeux. La salle à manger est très joliment décorée avec pour thèmes (vous l’aurez certainement deviné) la mer, les bateaux, la plage.

lesembrunssalle

lesembrunsardoises

lesembrunsdeco

Les tables font toutes référence à une ville de l’île et en prenant place, on constate qu’elles sont en fait une plage, avec sable et coquillages (avec une vitre par-dessus, quand même!).

lesembrunscoquillages

lesembrunstable

lesembrunsverres

Voilà pour la déco, maintenant passons aux affaires plus terre à terre!

Avec l’apéritif, le serveur nous apporte des amuse-bouches composés d’une mousse de corail d’oursin, de mini-coquillages farcis et d’une tranche de charcuterie.

lesembrunsapero

La carte (ou plutôt l’ardoise!) propose en entrée, des grosses palourdes et couteaux farcis au beurre de caviar, salade d’huître au caviar de Neuvic, des langoustines laquées au sirop de safran sur sablé de parmesan,

lesembrunslangoustine

belle présentation et beaucoup de saveurs, avec une cuisson parfaite des langoustines, un chaud froid de foie gras, pâte de myrtilles, un carpaccio de poulpe et huile d’olive, un tartare de sprats fumés aux pommes, ketchup de betterave et oeufs de poissons volants ou encore, à partager, un homard breton aux algues.

lesembrunshomard

Là aussi, un grand soin de la présentation et beaucoup de goûts.

Pour les plats de résistance, l’assortiment du jardin et sa burratina, les blancs de turbot sauvage rôtis aux fressinettes (ce sont des mini-bananes!), beurre de combawa et gingembre,

lesembrunsturbot

mélange savant des épices et cuisson nickel, le duo des Embruns et minestrone de légumes primeurs aux azukis (ce sont des haricots secs!),

lesembrunspoissons

là aussi grande maîtrise des goûts, de la cuisson et des couleurs, le dos de maigre (c’est un poisson!) sauvage rôti  en croûte de lard « di Colonnata », le ris de veau français braisé aux langoustines et le filet de taureau charolais aux champignons, sauce au Sang de l’Yon (c’est un vin rouge!),

lesembrunstaureau

que dire d’autre que « miam! »?

On arrive aux fromages et desserts avec le St-Nectaire fermier, crumble de fenouil, rhubarbe, spéculoos,

lesembrunsstnectaire

mariage étonnant et réussi, le sabayon à l’ananas Victoria et poivre Tchuli, granité nougat champagne, la fleur de fromage de brebis corse et son sorbet à l’asperge verte,

lesembrunsfromage

surprenant (non?), mais superbement bon, la crème brûlée au thé vert Sencha, vanille Bourbon et pétales de roses, le coulant au chocolat, coeur coconut, glace vanille, cardamome et tonka,

lesembrunsmoelleux

on en dégouline de plaisir!, et l’omelette charentaise au chocolat noir et chocolat dulcey (c’est un chocolat blond!).

La cheffe qui oeuvre en cuisine nous a concocté un repas « aux petits oignons » et a vraiment un grand talent. Elle sait marier les saveurs et les couleurs pour notre plus grand plaisir.

Le grain de sel :

Ça fait du bien des restaurants comme celui-ci! D’ailleurs, il existe un autre restaurant « Les Embruns » à St-Malo qui sert un homard à la crème juste exceptionnel!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*