Chez Dallen, St-Légier

Nous avions été une fois ou deux dans ce restaurant à l’époque où il s’appelait encore « Le Petit ». C’était une très bonne cuisine.

Et bien, réjouissez-vous, car c’est tout aussi bon!

Nous avons pu profiter de la mignonne et agréable petite terrasse à l’arrière de la salle de restaurant. Juste quatre tables à deux et de la vigne tout autour.

dallenterrasse

dallensalle
Salle du restaurant
dallenportemanteaux
Portemanteau à l’entrée

Petite carte des « classiques » qui se compose d’une saladine de jeunes pousses du jardin, de foie gras de canard, de coquelet rôti, d’émincé de veau à la zürichoise, de filets de perches meunière et de filet de boeuf Angus.

A côté de ça, le chef nous propose des plats de saison ou selon son inspiration du moment comme la mosaïque de tomates et mozzarella, jambon de Parme, la fricassée de chanterelles, les ravioles de la mer sauce homardine, le tartare de veau « piémontaise », la tagliata de boeuf et le poisson du jour (bar entier pour 2 personnes ce jour-là, servi avec une sauce vierge).

Nous nous sommes laissés tenter par les ravioles de la mer sauce homardine en entrée, sauce légère et goûteuse,

dallenravioles

la tagliata de boeuf, parmesan et rucola, magnifique viande et magnifique cuisson,

dallentagliata

le tartare de veau « piémontaise », avec, entre autres, olives, pignons, carottes, ciboulette, très frais, goûts très harmonieux.

dallentartare

Pour le dessert, mille-feuilles aux fraises, bonne petite douceur bienvenue.

dallendessert

Sinon on peut succomber à la salade d’ananas au citron vert ou au parfait glacé aux amandes.

La patronne nous accueille et nous sert tout en sourire et en gentillesse.

Le grain de sel :

Vous l’aurez compris, c’est toujours une bonne adresse!

L’Armailli, Clarens

Nous avons déniché ce restaurant sur une publicité sur un set de table dans un autre restaurant. Ce qui nous a attiré, c’était la mention « spécialités portugaises ».

Arrivés à la rue du Lac, nous apercevons la petite façade qui abrite l’Armailli (curieux nom pour un restaurant à demi-portugais!). Ça ne paie pas de mine de l’extérieur, mais en entrant nous arrivons dans une jolie salle et ensuite, au café.

Accueillis très gentiment par la patronne, nous sommes installés sur la minuscule terrasse, qui est plutôt un passage vers les immeubles de derrière. Et devinez de quoi parlent les personnes à côté de nous (en portugais) : de la coupe d’Europe, évidemment!

armailliterrasse

Nous sommes donc venus pour goûter des plats portugais. Bon, en été, toute la clientèle pour ce genre de mets est partie en vacances. Donc, la carte a été raccourcie et en comporte seulement deux. Ce que nous nous empressons de commander.

Le bacalhau com natas, avec pommes de terre fondantes, plat bien gratiné, un délice,

armaillibacalhau

et le bitoque de vaca, une couche de viande, avec de la sauce, une couche de jambon, un oeuf au plat par-dessus, servi avec riz et frites. Tout un programme et un bon!

armaillibitoque

A part ça à la carte, les filets de perche et autres poissons, les gambas, les moules, les palourdes, la fondue bourguignonne, chinoise ou moitié-moitié, les pâtes, les pizzas, et plein de sortes de viandes différentes. Y a du choix.

Nous avons passé un bon moment dans cette ambiance de vacances au Portugal.

Le grain de sel :

Nous y retournerons à la rentrée pour déguster un autre plat, comme les chocos à lagareiro, la feijoada ou la dobrada.

La Croix d’Ouchy, Lausanne

croixouchy

Situé au croisement de l’avenue d’Ouchy et de l’avenue de l’Elysée, ce restaurant possède une très jolie salle à manger, un peu vieillotte,

croixouchysalle

ainsi qu’un café tout aussi sympa.

croixouchycafe

Sa belle terrasse est à l’ombre d’un immense châtaignier et entourée d’une haie, qui, malheureusement, ne couvre pas les nombreux bruits de la route voisine.

croixouchyterrasse

croixouchychataignier

La cuisine est de tendance italienne avec de nombreux plats de pâtes et de risottos et avec des entrées comme le carpaccio de boeuf, le jambon de Parme et melon et la salade de rucola.

Côté viande, Italie aussi, avec la scalopine de veau au marsala et l’osso-bucco de veau « gremolata ».

En inspiration « méditerranéenne », nous trouvons un pavé de loup de mer, vinaigrette à l’huile d’Argan, les filets de rouget barbet grillés ou le pavé de tomates concassées à la crème de chèvre, émulsion au basilic.

A part ça, il y a aussi, par exemple, des pavés de boeuf aux cèpes ou à la crème moutardée, un tartare de boeuf, des rognons de veau aux chanterelles.

Pour les gourmandises sucrées, crème brûlée aux poires caramélisées, truffé au chocolat, coulis de petits fruits, tarte au citron, profiteroles, cassata sicilienne, sorbets, et bien d’autres encore.

Notre choix du jour (ou plutôt du soir!) :

Le carpaccio de boeuf, tapenade et tomates séchées,

croixouchycarpaccio1

le carpaccio plus traditionnel, rucola et parmesan.

croixouchycarpaccio2

Excellente viande, bien assaisonnée, mais coupée un chouia trop fin.

Pour la suite, une salade de homard, gambas, vinaigrette aux agrumes. Le homard est bien cuit, mais trop salé.  Les gambas sont un peu trop cuites.

croixouchyhomard

Poêlées de gambas aux fines herbes, émulsion à la citronnelle, très bonnes.

croixouchygambas

En dessert, le tiramisu à l’amaretto, beaucoup de crème par rapport au biscuit, qui n’est pas assez imbibé.

croixouchytiramisu

A la table d’à côté, un couple, avec qui nous avons taillés une bavette, a trouvé que le pavé de thon était trop cuit.

A part ces détails, la cuisine est bonne et inventive.

Quant au service, il est aimable et souriant de la part des serveurs et aussi de la patronne, qui veille au grain en circulant entre les tables. Il devient plus lent au fur et à mesure de la soirée et du remplissage de la terrasse.

Le grain de sel :

Petit bémol : les prix sont « haut de gamme ».

Sur Internet, on voit des appréciations diverses, qui va du « super bon »  au « vraiment pas terrible »! A vous de vous faire votre propre avis!

 

Café-Restaurant Anniviers, Sierre

Voilà encore un joli restaurant à Sierre avec une belle terrasse qui en fait le tour.

Le service est sympa et souriant.

La carte est assez diverse, avec entre autres le tournedos Rossini, le tartare de boeuf, les cuisses de grenouilles, le ris de veau aux morilles, l’entrecôte à la moelle, les filets de perches à la pistache…, les gambas au curry, les traditionnelles croûtes et fondues au fromage. Il y a aussi la spécialité de Sierre : la fondue glareyarde avec sa viande de boeuf marinée aux épices. En saison, on peut déguster les plats traditionnels, tels que le vitello tonnato, le roastbeef, sauce tartare, et plusieurs sortes de salades. A midi, 4 plats du jour sont proposés.

Notre choix du jour, en entrée, la verrine de mousse de fèves aux écrevisses, aérienne et très fraîche,

anniviersmousse

le tartare de boeuf, coupé au couteau, bien assaisonné et épicé,

annivierstartare

et les goujonnettes de saumon et St-Jacques, avec une julienne de légumes et une sauce au pastis, bien dosée en anis.

annivierssaumon

Et pour le dessert, une crème brûlée à la fleur de sureau, toute en légèreté.

annivierscreme

Voilà encore une bonne adresse à essayer si vous êtes dans la région.

 

Le grain de sel :

Et ce qui est aussi agréable, c’est qu’à Sierre il fait souvent beau!

Le Capri, Sierre

C’est un restaurant italien situé le long de la rue de Sion. Il comporte plusieurs salles à manger plus ou moins jolies, ainsi que deux terrasses assez sympas.

caprisalle

Nous sommes très bien accueillis par du personnel souriant et professionnel. La carte comporte des plats traditionnels comme on en trouve dans tous les restaurants italiens : antipasti, pizzas, pâtes, gambas, friture mixte, divers poissons, carpaccio, saltimbocca, osso buco, tagliata, vitello tonnato, etc. Avec certains mets moins courants comme les spaghettis ou le risotto à la langouste.

On a choisi le risotto au parmesan, onctueux et très goûteux,

capririsotto

et les gnocchis alla caprese (tomate, basilic, mozzarella), moelleux à souhait et bien gratinés.

caprignocchi

En plus, pour notre premier passage en ces lieux, nos cafés ont été offerts.

Au deuxième passage, spaghettis aglio, olio et peperoncino, toujours bon, mais ça manquait de « aglio ».

caprispaghettis

Le café est toujours offert!

Le grain de sel :

On a vu passer de près des pizzas qui paraissaient succulentes!