Hôtel-restaurant Fleur du Lac, Morges

Ce restaurant est situé au bord du lac et bénéficie d’une jolie vue sur le port. La salle du restaurant est typée « vieille France » et mériterait un bon rafraîchissement (ainsi que la façade de l’hôtel!).

fleurdulacsalle

Notre choix du jour s’est porté sur les filets de perches meunière, servis avec un petite salade mesclun (bonne sauce à salade),

fleurdulacsalade

frites ou pommes vapeur et un petit beurre citronné. C’était pas mal, sans plus.

fleurdulacperches

En cette période de chasse, plusieurs plats sont proposés comme les médaillons de chevreuil, sauce poivrade, ou les côtes de cerf, jus corsé au cacao, avec garniture traditionnelle. A part ça, quelques poissons comme les filets de truite grillés aux amandes ou le bar en croûte de sel et pour la viande, l’entrecôte ou le filet de boeuf, avec plusieurs sauces à choix, ou le carré de veau au four.

Le service est de haut standing et au petit soin avec les clients (ce qui devrait à mon avis toujours être le cas, mais bon!).

Le grain de sel :

Peut-être qu’on y retournera sur la terrasse l’été prochain. Ça doit être magnifique.

fleurdulacterrasse

Restaurant Au Major Davel, Morrens

C’est un très joli restaurant aussi  bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Quand on le voit, on a envie de s’y arrêter. Ce que l’on a fait!

Jolie décoration malgré les tables de jardin qui sont quand même recouvertes de nappes blanches et ornées de roses.

majordavelsalle

A la carte, nous trouvons plein de plats alléchants de par leur nom. Il y a en entrée le bocal de terrine de campagne maison, les escalopes de foie gras poêlées ou les cuisses de grenouilles désossées au safran.

Des salades comme la salade fraîche de volaille, la salade de chèvre chaud, la salade César au saumon mariné… ou la salade océane, proposées en entrée ou en plat.

Des marmites comme la marmite de sot-l’y-laisse aux morilles, de boulettes de boeuf à l’orientale, de veau mijoté au ras-el-hanout ou de gambas curry-coco.

En plats principaux, les filets de perche meunière, les cuisses de grenouilles persillées, le cordon-bleu artisanal, le tartare de saumon, le tartare de boeuf, des viandes de boeuf avec sauces à choix ou le Davel’s burger au Bon Vaudois.

Pour les amateurs de douceurs, le fondant au chocolat, coulis de fruits rouges, glace vanille, la crème brûlée à la vanille de Madagascar, la tarte fine aux pommes, servie tiède ou différentes sortes de glaces.

Le service est agréable et sympa.

Pour le choix du jour, en entrée, les cuisses de grenouilles désossées au safran, le tout manque un peu de pep’s et de couleur autre que le jaune…,

majordavelgrenouilles

en plat, le gratin de ravioles de Royans à la ciboulette, même remarque que pour les grenouilles, ça manque d’enthousiasme… et de goût,

majordavelpates

et la marmite de bouillabaisse à ma façon, sans bouillon (donc les croûtons servis avec ne servent justement à rien!), avec une sauce épaisse et sans vrai goût de bouillabaisse, donc peut-être pas la meilleure façon de la faire… ou alors carrément ne pas l’appeler « bouillabaisse »! En plus, le poisson du dessus de la marmite n’était pas cuit!

majordavelpoisson

Dommage que le niveau de la cuisine ne soit pas à la hauteur du charme de l’endroit!

Le grain de sel :

Peut-être y retourner en prenant des épices et du bouillon…

 

 

Café de la Place, St-Légier

cafedelaplace

On passe souvent devant ce joli petit restaurant quand on va manger les pâtes à Blonay. On se disait toujours qu’on allait l’essayer. C’est chose faite!

La terrasse est toute mignonne avec ses tables sous les arbres. L’intérieur n’est pas mal non plus, décoré avec goût et à la mode des ardoises pour présenter la carte.

cafedelaplaceterrasse

Alors, la terrasse, justement, on l’apprécie un moment et après, avec le ballet incessant des nombreux « véhicules motorisés » de toutes sortes, on déchante quand même. C’est très, très bruyant.

Le deuxième point faible, c’est l’attente de nos plats (une heure et vingt minutes). Sans prendre d’entrée (pour ma part), c’est long, long, long! La patronne nous explique qu’il y a eu un petit problème, mais sans gravité! On est heureux de savoir ça.

A la carte, des mets très différents les uns des autres, comme le poulpe tiède au paprika, le risotto aux tomates confites et basilic, le maquereau au wasabi, le filet mignon d’agneau à la vinaigrette, etc, etc.

A part ça, le tartare de boeuf, l’inévitable hamburger, les non moins inévitables filets de perches…, entre autres.

En amuse-bouche, petite mousse de saumon, un peu fade.

cafedelaplacemousse

En entrée, Alex a choisi l’os à moelle, cuisson et goût parfaits.

cafedelaplaceos

Ensuite, le ris de veau croustillant, trop cuit.

cafedelaplaceris

Et, pour moi, le loup de mer grillé, pesto aux herbes et caviar d’aubergines, servi avec des pommes natures. Poisson trop grillé, voir brûlé par endroits, trop cuit, tout comme les pommes de terre qui auraient pu être transformées aisément en purée.

cafedelaplaceloup

Le niveau de la cuisine est somme toute assez bas. On dirait que tout est basé sur la décoration plutôt que sur la saveur des plats proposés.

Alors, évidemment, après ça, pas envie de prendre un dessert.

Le point positif de cette soirée, c’est le service très sympa de la jeune serveuse.

Le grain de sel :

Ben, la prochaine fois, on file à Blonay!

 

Le Carrousel de Vidy, Vidy

Si vous travaillez et que vous êtes pressés pour manger à midi, vous pouvez aller dans ce restaurant du port de Vidy, car vous êtes vite servis.

Par contre, si vous aimez la bonne cuisine italienne, je vous le déconseille.

Le niveau de la cuisine tient plus des préparations industrielles que des bons petits plats faits maison.

Pas besoin d’aller au restaurant pour mettre quelques légumes grillés (certainement en bocal) dans une assiette et de parsemer de boules de mozzarella,

carrousellegumes

ni pour faire une salade César sans goût avec du poulet, probablement en barquettes.

carrouselcesar

A part ça, les points positifs sont le décor (assez jolie terrasse) et le service souriant, aimable et rapide.

carrouselterrasse2

Le grain de sel :

Si vous avez eu une expérience positive dans ce restaurant, merci de me le faire savoir.

Hôtel-restaurant Les Cygnes, Evian

C’est un restaurant au bord du lac, situé pas très loin du port. La terrasse doit être magnifique, mais, bon, ce soir-là, il ne faisait pas beau, pour changer.

On arrive par une jolie terrasse à l’arrière de l’hôtel. C’est très douillet et mignon. La décoration est belle, mais hyper chargée. Il y a des objets partout! Et il y a aussi beaucoup trop de tables, on est un peu serrés, c’est dommage.

Question service, rien à redire. Tout le personnel et les patrons sont très sympas et souriants. Les chiens sont accueillis comme des rois et ont droit à l’apéro dès leur arrivée.

Avec l’apéritif, on nous sert des petits cakes à la tomate, de la mousse de foie de volaille et des sablés au parmesan.

Ensuite une petite mise en bouche nous est servie : mousse de champignons à l’estragon, crème tomatée.

cygnesmiseenbouche

C’était assez bon et frais, mais elle n’a pas plu à tout le monde.

Le choix des plats ce jour-là:

Moelleux d’écrevisses à l’estragon, que j’ai trouvé un peu acide.

cygneslangoustines

Salade norvégienne, donc au saumon et pommes de terre. Pas un grand souvenir.

cygnessalade

Maki de saumon, bien appréciés.

cygnesmaki

En plat, l’omble chevalier avec une mousse d’aneth. Le poisson était trop cuit. Je voulais prendre la sole meunière, mais bon ils n’en avaient qu’une à servir ce soir-là alors que le restaurant était complet!

cygnesomble

Le filet de boeuf aux morilles, bonne viande et bonne sauce.

cygnesboeuf

Le magret de canard rôti aux abricots et romarin.

cygnesmagret

Le carré d’agneau rosé, très goûteux.

cygnesagneau

Après ça, pas de desserts, c’était copieux.

Pour ma part, je n’ai pas spécialement apprécié ce restaurant, mais les autres convives ont été très contents de la qualité des plats.

Le grain de sel :

Pourquoi pas y retourner pour essayer la terrasse…